Provinces

Les Provinces Maritimes

Capture d’écran 2013-10-28 à 12.22.35

Chômage en mai 2013

  • IPE:11,2%
  • NE: 8,7%
  • NB: 10,5%
  • Moyenne nationale: 7,1%

Une région peu endettée

  • IPE: 12 715$/hab
  • NE: 13 972$/hab
  • NB: 13 300$/hab
  • Ontario: 17 391$/hab
  • Québec: 21 157$/hab

Un taux de croissance en dessous du niveau national

  • Croissance du PIB réel : 0,8% en 2012 contre 1,8% au niveau national
  • Fabrication en baisse de 3,1% en NE et 1,6% au NB mais augmente de 5% sur IPE
  • Production de biens (construction, extraction minière, transport etc.) en baisse de 5% en moyenne

Mais des secteurs en hausse:

  • Cultures agricoles en hausse, cf augmentation de 33% de l’industrie de la pêche sur IPE
  • Production de services (soins de santé, services bancaires, finance, assurances, services immobiliers) +1,4% IPE, +1,2% NE, +0,4% NB.

Une région familiarisée avec le français

  • Facteurs historiques:
    • Terre des Acadiens, descendants des premiers colons européens installés sur le littoral Atlantique à l’époque de la Nouvelle-France
    • 1713: Traité d’Utrecht par lequel la France cède l’Acadie à l’Angleterre
    • 1754: début du “Grand dérangement”, à savoir la déportation des trois-quarts des Acadiens (12 000 personnes au total) face à leur refus de prêter allégeance à la couronne
    • 2003: la déportation des Acadiens est officiellement reconnue par la reine Elisabeth II.
  • Par conséquent, une francophonie ancrée culturellement : résidants dont la langue maternelle est le français en 2006
    • NE : 3,7%
    • NB : 32,7%
    • IPE : 4,2%

Contexte politique

  • IPE : Robert W.J. Ghiz, Premier Ministre, parti libéral
  • NE : Darell Dexter, Premier Ministre, Nouveau Parti Démocrate
  • NB : David Alward, Premier Ministre, Parti Conservateur

Débat récurrent sur une fusion entre les trois provinces:

  • Argument pour : luxe jugé superflu d’avoir 3 grouvernements, 3 systèmes de santé et 3 systèmes réglementaires –d’autant plus que les différences réglementaires constituent parfois une entrave au commerce interprovincial.
  • Arguments contre : entreprise complexe car cela nécessiterait un changement dans la constitution, il y a des projets plus urgents.

La présence française

  • Environ 1500 Français sont établis dans les provinces atlantiques dont 45 % en Nouvelle-Ecosse, 42 % au Nouveau-Brunswick, 8 % à Terre-Neuve-et-Labrador et 5 % à l’Ile-du-Prince-Edouard. La plupart disposent de la double-nationalité.
  • Les principales entreprises françaises installées dans ces provinces sont Michelin et Composite Atlantique (filiale de EADS) en Nouvelle-Ecosse ainsi que Air Liquide et Les ciments Lafarge au Nouveau-Brunswick.

En bref

  • Une main-d’oeuvre hautement qualifiée, fidèle et disponible.
  • Des coûts d’exploitation parmis les plus bas en Amérique du Nord
  • Des infrastructures modernes
  • Plaque tournante des échanges outre-atlantiques
  • De grandes ressources énergétiques
  • Une région qui souhaite attirer les IDE grâce à une fiscalité et des programmes de crédit d’impôt très attractifs.
Présentation rédigée par Marion Burette

Contact

Innovation PEI

http://www.innovationpei.com/index.php3?lang=E

innovation@gov.pe.ca

Tel: 902 – 368 – 6300

Invest PEI

askus@investpei.ca

Investir NB

investnb@gnb.ca

Tel: 1 506 453 5471

Business Nova Scotia

http://www.novascotiabusiness.com/en/home/locate/default.aspx

info@nsbi.ca ou jprobicheau@nsbi.ca (Français)

Tel: 902 – 424 – 6650 ou 902 – 424 – 7926 (Français)

Bibliographie

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s